Pourquoi choisir un savon artisanal obtenu par saponification à froid ?

Classé dans : Informations produits | 0

Voilà un bon moment que ce blog n’avait pas été alimenté… Je profite donc d’une journée grise, humide, pour y remédier et en même temps cela me permettra de présenter notre nouvelle gamme de produits à venir : des savons artisanaux obtenus par saponification à froid 😀

Qu’est-ce qu’un savon obtenu par saponification à froid ?

Les savons sont fabriqués à partir de corps gras et d’un agent alcalin (la soude, la potasse ou un mélange des 2 selon le résultat souhaité).

Il existe 2 grands types de procédés : l’un à chaud et l’un à froid. Dans le premier, le mélange est chauffé pour accélérer la transformation tandis que dans le deuxième, c’est le temps qui va nous permettre d’avoir la transformation complète des corps gras en savons. Il faut attendre au moins 6-8 semaines après le mélange pour avoir un savon utilisable. C’est ce processus qu’on appelle la saponification à froid.

Pourquoi préférer un savon fabriqué par saponification à froid ?

Pour sa douceur !

En effet, lors de la transformation des corps gras en savon, il se forme également de la glycérine. Elle reste emprisonnée dans le savon en cas de saponification à froid. Dans le procédé à chaud, une étape de relargage (qui permet d’éliminer l’excès d’agent alcalin) élimine la glycérine du savon (qui sera purifiée ensuite pour être commercialisée séparément). Cette glycérine est réputée pour ses propriétés humectantes et hydratantes, ce sera dommage de ne pas la conserver dans le savon !

Autre point en faveur de la douceur de ces savons, on les propose généralement en surgras, c’est-à-dire qu’il reste une partie des corps gras dans le savon final (sans que cela laisse une sensation huileuse sur la peau, rassurez-vous). L’effet nettoyant du savon qui enlève le film hydro-lipidique de la peau est compensé par ce surgras.

Pour finir, le processus à froid permet de conserver les qualités intrinsèques des huiles utilisées en évitant de les surchauffer.

Quelques conseils pratiques pour bien profiter de son savon à froid

Si vous ne voulez pas que ces savons fondent trop vite, il faut penser à bien les laisser s’égoutter après chaque utilisation. On oublie donc le bord de la baignoire et on se dote d’un bon porte-savon qui laisse l’eau s’écouler entre 2 utilisations.

Dans le prochain billet, je vous expliquerai en détails notre démarche quant à la fabrication de ces savons : de la recherche des matières premières de qualité, en passant par les étapes du procédé, pour finir sur nos huiles essentielles utilisées pour les parfumer, tout un programme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *